Les tatouages de Conor Mcgregor

Conor McGregor fait partie des combattants de MMA (Arts Martiaux Mixtes) les plus connus au monde. Originaire de l’Irlande, ce dernier a remporté de nombreux titres. Mais en dehors du MMA, McGregor est aussi très connu pour ses différents tatouages. Découvrez dans cet article les différents tatouages de Conor McGregor.

Qui est Conor McGregor ?

Né à Dublin le 14 juillet 1988, Conor McGregor est un pratiquant du MMA. Âgé seulement de 12 ans, Conor McGregor débute avec les entraînements de boxe anglaise. Grâce à ses premières victoires, il décide de perfectionner sa technique à travers l’apprentissage de la lutte et du grappling. Après s’être déménagé dans la banlieue Dublin (Capitale irlandaise), Conor McGregor s’entraîne aux arts martiaux mixtes avec Tom Egan. En 2007, le premier combat qui marque le début de sa carrière en MMA l’oppose à Kieran Campbell. Il le remporte par KO technique. En 2008, il va intégrer la catégorie des poids légers. Il apprend les techniques de taekwondo lui permettant de remporter deux fois le titre de champion de la ligue Cage Warriors.

Lire également : Quelles médailles de baptême exceptionnelles et uniques pour des empreintes de spiritualité ?

En 2013, Conor McGregor décide de rejoindre l’Ultimate Fighting Championship (UFC). Il enchaîne victoire sur victoire. Il remporte d’abord le titre de champion des poids plumes de l’UFC avant d’être sacré champion des poids légers. En 2017, Conor McGregor figure parmi les 100 personnes les plus influentes du monde selon Times. Il est en couple avec Dee Devlin et père de trois enfants, dont deux garçons.

Quels sont les différents tatouages de Conor McGregor ?

Le célèbre combattant de MMA et boxeur irlandais est connu pour ses nombreux tatouages colorés. Conor McGregor a réalisé son premier tatouage à l’âge de 20 ans. Il se trouvait en ce temps sur l’île de Chypre à Ayia Napa quand il s’est fait tatouer des lettres arabiques sur sa jambe. Quand on lui a demandé la signification de ce tatouage, ce dernier a répondu : « c’était mon premier, quand j’étais ivre….je l’ai eu à Ayia Napa pour 20 euros. Cela peut signifier n’importe quoi ».

A découvrir également : Réparation trottinette électrique : ce qu’il faut savoir

On retrouve aussi sur son cou un autre tatouage. Il s’agit d’un crucifix entouré d’ailes. Celui-ci possède aussi une spirale d’épines qui part du bas du crucifix et se prolonge tout le long de sa colonne vertébrale. Bien qu’un crucifix traduit une certaine foi en Dieu, personne ne peut confirmer si McGregor est catholique ou non, surtout que ce dernier a un jour posté sur son compte Twitter « F**k politique et F**k religion ».

L’autre tatouage de Conor McGregor qui attire l’attention est celui qui se trouve sur sa poitrine. Il s’agit d’un grand gorille avec un dos argenté. Ce gorille porte un cœur humain dans la bouche et une couronne sur sa tête. Lorsqu’il a été questionné à propos de ce tatouage sur une émission de Conan O’Brien, le célèbre combattant irlandais déclare qu’il a l’impression d’être le roi des gorilles. Lors de ses vacances en Californie, McGregor s’est fait aussi tatouer un tigre sur le ventre. En 2015, celui-ci a juxtaposé deux autres tatouages sur son abdomen avec les inscriptions McGregor et Notorious. On retrouve aussi sur son avant-bras gauche un tatouage de rosier et sur l’avant-bras droit la légende « Slow is smooth, smooth is fast ».

La signification cachée derrière les tatouages de Conor McGregor

Le tatouage du tigre situé sur son ventre est un clin d’œil à ses racines irlandaises. Le tigre représente la fierté d’être irlandais et les rayures rappellent le trèfle, symbole national de l’Irlande.

Le tatouage de la rose sur sa main gauche a une signification personnelle pour McGregor. Effectivement, c’est en hommage à sa famille qu’il l’a fait : chaque pétale représente un membre de sa famille. Ce tatouage montre toute l’affection que Conor porte envers les siens.

Mais le tatouage qui a suscité le plus d’intérêt dans les médias sociaux est sans aucun doute celui situé entre ses sourcils ; il s’agit du logo ‘Invictus’. La signification derrière ce choix peut sembler obscure au grand public, mais elle ne l’est pas pour ceux qui ont suivi la carrière sportive de McGregor depuis longtemps. Invictus signifie invincible en latin et cela symbolise parfaitement ce que Conor recherche chez lui-même ainsi que chez tous les combattants professionnels : être invaincu par toutes les épreuves qu’ils peuvent rencontrer dans leur vie ou leur carrière sportive.

Il y a encore bien des choses cachées derrière ces œuvres d’art corporelles immortelles arborées par Conor McGregor, mais une chose est sûre : chacun de ces dessins raconte une histoire unique et profonde qui reflète la personnalité complexe du champion irlandais et son parcours atypique dans le monde des arts martiaux mixtes.

L’influence de Conor McGregor sur la popularité des tatouages dans le monde du sport

L’univers des sports de combat est depuis longtemps associé aux tatouages, avec des icônes telles que Mike Tyson qui ont popularisé cette forme d’expression corporelle. Mais la montée en popularité de Conor McGregor a sans aucun doute joué un rôle crucial dans la façon dont les tatouages sont perçus dans le monde du sport aujourd’hui.

Le choix des tatouages de Conor reflète parfaitement son attitude rebelle et sa personnalité unique. Et cela n’est pas passé inaperçu auprès des fans du MMA (arts martiaux mixtes), qui ont faim d’une représentation plus authentique et hors norme de leur sport favori. Les combattants se font désormais davantage remarquer grâce à leurs dessins imprimés sur leur peau comme une extension visuelle de leur individualité.

Les jeunes générations emboîtent aussi le pas en choisissant les tatouages pour exprimer leur passion pour l’univers des arts martiaux mixtes ou simplement pour afficher leur style personnel sur tous les réseaux sociaux existants • Instagram, Facebook, TikTok, etc.

Mais il y a aussi une autre facette moins connue et plus sombre à l’influence grandissante qu’exerce McGregor sur ses fans : certains jeunes sont tentés, parfois en suivant son exemple plutôt radical, jusqu’à pousser le bouchon trop loin. Les pratiques extrêmes telles que le ‘tattooing’ improvisé chez soi sont souvent encouragées par ces modèles atypiques mais non recommandables.

La popularisation des tatouages au sein du monde sportif doit être vue avec prudence car si elle peut représenter une manière d’exprimer son individualité, elle peut aussi causer des dommages irréparables à la santé et mettre en danger l’intégrité de certains sportifs professionnels.

ARTICLES LIÉS