Comment gérer la souffrance au travail ?

La souffrance au travail fait référence à la souffrance mentale. Considérée comme un mal-être ou une détresse psychologique, elle peut être due à plusieurs raisons. Vous êtes employé et vous avez le moral au plus bas ou vous employez du personnel et vous avez constaté une baisse d’énergie chez l’un de vos salariés ? Eh bien c’est peut-être causé par la souffrance au travail ! Toutefois, ne paniquez surtout pas ! Nous vous expliquons dans cet article, quelles sont les possibilités pour remédier à cette souffrance.

Comment définir la souffrance liée au travail ?

Avant de pouvoir remédier à la souffrance au travail, il convient de savoir ce que c’est. Émergé dans les années 90 en France, le concept de « souffrance au travail » englobe évidemment le stress, mais également d’autres types de souffrances comme la souffrance mentale. De nombreuses études ont également montré que plus d’un salarié sur dix souffre de dépression au travail.

A découvrir également : Les avantages des caillebotis métalliques dans l'industrie

Le terme de souffrance liée au travail a été peu à peu remplacé par les « risques psychosociaux » dans les années 2000 puis par « qualité de vie au travail » aujourd’hui !

Comment gérer la souffrance au travail en tant qu’employé ?

Si vous êtes employé ou que vous travaillez à votre propre compte, il est possible de remédier à la souffrance au travail de plusieurs manières ! En effet, il faut :

A lire en complément : Quel tarif pour la création d’un logo ?

Identifiez les causes de votre mal-être

Avant de venir à la conclusion selon laquelle vous souffrez de qualité de vie au travail, il faut déjà identifier la source de votre mal-être ! En effet, ce mal peut provenir de tensions liées aux disputes familiales ou encore à d’autres outre que le travail.

Posez-vous les bonnes questions. Dressez également une liste de chaque situation que vous vivez au quotidien qui peut être la cause de votre mal-être au travail. Votre travail manque de sens ? Vos objectifs sont inatteignables ? Vous êtes victime de harcèlement par votre employeur ou vos collègues ? Alors il est possible que vous souffrez de la souffrance au travail.

Observez les signes physiques et psychologiques liés à votre souffrance au travail

Si vous souffrez psychologiquement alors cela se répercute forcément sur votre santé ou votre physique. Faîtes donc attention aux différents signes que vous observez au niveau de votre état de santé. Pour prendre conscience de ces signes, passez au scanner votre corps et votre tête !

Faites-vous aider

Vous pouvez commencer par en parler avec un proche, un ami ou un collègue de confiance afin d’avoir une vision objective. Toutefois, si vous vous sentez fragile, il serait plus prudent de consulter votre médecin traitant.

Comment gérer la souffrance au travail en tant qu’employeur ?

L’un de vos employés les plus fiables commence à manquer des échéances ? Votre gestionnaire de projet éprouve-t-il des difficultés à prendre de simples décisions ? Alors il est probable que ce dernier est confronté à la souffrance au travail. Et, en tant qu’employeur, il est de votre devoir de veiller à la bonne santé (mentale ou physique) de vos employés pour une entreprise prospère. Pour cela :

Soyez vigilant, approchable et discutez avec votre personnel afin de prévenir les risques au travail

En effet, il est préférable de traiter plus tôt un cancer ou une tumeur avant que celui-ci soit inopérable. De ce fait, il est préférable de traiter le stress lié au travail à un stade précoce. Cela augmentera la probabilité d’une résolution rapide et plus directe de toute difficulté. Soyez donc accessible avec votre personnel afin de prévenir les risques au travail

Encouragez votre personnel au dialogue pour une meilleure prévention des risques professionnels

Il est en effet important que vous essayiez d’encourager une communication honnête et ouverte, afin d’établir dans quelle mesure la personne se sent stressée et la ou les causes possibles dans un contexte de soutien. Prévoyez suffisamment de temps pour échanger, car il peut être inutile et déconcertant d’interrompre de façon prématurée une conversation productive.

Comment prévenir la souffrance au travail ?

La prévention de la souffrance au travail passe par des formations continues aux employés pour leur permettre de s’adapter rapidement aux nouveaux outils ou technologies.

Favorisez une culture du bien-être en entreprise. Encouragez vos salariés à prendre soin d’eux-mêmes. Organisez des séances régulières de sport ou proposez une salle équipée pour leurs entraînements personnels durant une pause-déjeuner.

En tant qu’employeur, vous pouvez aussi mettre en place un système flexible afin que chacun puisse aménager ses horaires selon ses obligations personnelles (garde d’enfant, rendez-vous médicaux, etc.). Vous montrez à votre personnel que le travail ne doit pas être considéré comme étant « tout » dans leur vie.

Soyez attentif aux signaux faibles chez vos collaborateurs. Soyez vigilant quant au comportement et à l’attitude manifeste chez vos collaborateurs : fatigue constante, irritabilité, repli sur soi-même… Ces signaux peuvent être le reflet d’un stress professionnel important.

Dans ce cas-là, pensez à bien discuter avec la personne et d’essayer de l’aider à mettre en place des solutions adaptées. Des séances consécutives chez un psychologue ou une aide pour la gestion du temps peuvent aider les employés à mieux gérer leur stress au travail.

Prévenir la souffrance au travail est avant tout une question de bien-être. En mettant en place des organisations adéquates et en encourageant vos salariés, vous leur donnez toutes les chances de s’épanouir dans leur profession sans qu’elle ne devienne source de souffrances inutiles.

Comment trouver de l’aide en cas de souffrance au travail ?

Si malgré toutes les précautions prises, certains de vos collaborateurs se retrouvent confrontés à la souffrance au travail, il faut les aider. Voici quelques pistes qui peuvent leur être utiles.

La première étape consiste à en parler avec leur supérieur hiérarchique ou le service des ressources humaines. Ils sont là pour les aider et les accompagner dans cette situation difficile. Ils peuvent aussi solliciter un entretien individuel pour évoquer les problèmes rencontrés.

Si cela ne suffit pas, il faut faire preuve d’empathie et de compréhension pour aider à trouver des solutions efficaces.

ARTICLES LIÉS