Est-il rentable d’investir 50000 euros en SCPI

Il est possible que vous soyez déçus des anciens placements que vous avez eu à faire. En effet, il peut s’agir des placements sur les livrets réglementés, sur les assurances-vie en fonds euros. Laissez-nous vous dire que bien placer son argent est bel et bien possible. De ce fait, nous vous parlons des investissements en SCPI. Cependant, dans notre article, nous essayerons de répondre à la question s’il est rentable d’investir 50 000 euros en SCPI.

Pourquoi investir 50 000 euros en SCPI ?

Vous avez certainement une assurance particulière en matière d’immobilier. Ainsi, des solutions existent pour investir et valoriser 50 000 euros. Et ce, même s’il est rare voire impossible d’acquérir directement un bien avec un investissement aussi important. Dans ce contexte, les SCPI peuvent être une solution envisageable. Pour ce faire, vous achetez des parts de Société Civile de Placement Immobilier. Ce dernier va investir dans les immeubles et les mettre en location notamment dans des bureaux ou des commerces.

A découvrir également : Gestion locative : meilleures pratiques pour prévenir les risques et déjouer les pièges

Cette solution est accessible et vous permet d’investir de manière indirecte dans l’immobilier. Aussi, cela vous permet d’avoir accès à l’immobilier avec un ticket d’entrée très fiable mais aussi de diversifier votre patrimoine. De plus, vous mutualisez les risques au regard du nombre de biens mis en location. En plus, vous pouvez bénéficier d’une totale absence de gestion.

Quid de la rentabilité d’un investissement de 50 000 euros en SCPI ?

La première question que se pose tout investisseur est de savoir si les SCPI sont rentables. Bien évidemment, elles le sont. C’est même leur tout premier avantage. En effet, en 2021, les SCPI ont rapporté 4,49% en moyenne, issu des loyers. Et sur le patrimoine des SCPI, en moyenne, ils se sont appréciés ou valorisés comme un appartement de 1,37%. Soit une performance globale de 5,86% en moyenne. Donc c’est quand même très intéressant. Soulignons que sur toute l’histoire des SCPI créés depuis 1970, jamais le rendement moyen n’a été inférieur à 4%. En somme, nous pouvons dire qu’investir une somme aussi importante que 50 000 euros dans les SCPI est parfaitement rentable.

A lire aussi : Estimer la valeur d'un bien immobilier : les stratégies gagnantes

Par ailleurs, si vous investissez 50 000 euros en SCPI, vous pourrez profiter d’un TDVM particulièrement rentable. Et ce, qui peut dépasser les 2200 euros de revenus annuels. Aussi, selon le type de SCPI, vous percevrez vos loyers soit trimestriellement, soit mensuellement.

Quid des autres avantages d’un investissement de 50 000 euros en SCPI ?

Un investissement de 50 000 euros en SCPI vous permet de bénéficier d’investissements diversifiés. En effet, les SCPI investissent dans les bureaux, les hôtels, les crèches etc. Ce qui fait que votre investissement n’ira pas dans un seul bien immobilier. En conséquence, vous augmentez vos chances d’obtenir de bonnes rentabilités.

De plus, il existe une autre possibilité de diversifier votre investissement. Celle de répartir les 50 000 euros auprès des différents types de SCPI. C’est-à-dire les SCPI fiscaux et les SCPI de rendement. De ce fait, vous aurez deux différents gestionnaires et une double opportunité de fructifier votre investissement. Chacune de ces SCPI pourra donc se spécialiser dans son domaine pour votre plus grand intérêt.

Que retenir des SCPI de rendement et des SCPI fiscaux ?

Les SCPI de rendement

Elles versent des revenus trimestriels aux associés, en fonction :

  • des loyers qu’elles touchent,
  • aussi, des frais qu’elles engagent
  • et du nombre de parts détenues par chaque associé.

Leurs rendements s’apprécient donc essentiellement à la mesure des revenus trimestriels versés.

Les SCPI fiscales

Pour l’essentiel, elles fonctionnent de la même manière que les SCPI de rendement. Et ce, quant à l’achat des parts, des revenus trimestriels et des frais de gestion. Toutefois, elles ont une spécificité importante. En effet, elles permettent à leurs associés de bénéficier de l’avantage fiscal lié au régime des biens qui la composent.

C’est-à-dire des biens qui peuvent être par exemple en régime Pinel, Malraux, déficit foncier. Tout en étant attrayants, investir dans les SCPI fiscales n’est pas dénué de contraintes. Les associés sont obligés de conserver leurs parts plus longtemps que s’ils avaient investi en direct dans un bien immobilier. Et ce, bénéficiant de l’avantage fiscal octroyé par la SCPI, sous peine de devoir restituer l’avantage perçu.

ARTICLES LIÉS