Pourquoi changer de nom après un mariage ?

Après le mariage, vous remarquez que certaines personnes changent leur nom. Dans le même temps, il y en a d’autres qui le maintiennent. Alors, des questions se posent sur le sujet. Pourquoi changer de nom après le mariage ? Découvrez dans ce mini-guide tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Pour avoir un nom d’usage

L’une des raisons pour laquelle les femmes prennent le nom de leur mari après le mariage, c’est pour ne plus garder le nom du père. En réalité, après le mariage, l’homme et la femme font un et cela doit s’exprimer par l’unicité de certains points, dont le nom. Il faut dire que jusqu’à un passé récent, la femme qui veut avoir le même nom que ses enfants, doit prendre le nom de son homme.

A lire également : Mythologie japonaise : découvrez les principaux dieux et déesses

Pour respecter la coutume

La transmission du nom du mari à la femme vient du fait qu’auparavant, les femmes n’avaient aucun pouvoir de prise de décision que sur le point juridique. Au cours du 19e siècle, la femme qui se mariait perd de façon automatique son nom de famille.

Cette puissance n’est plus à la mode, mais la coutume est restée dans le comportement de certaines personnes. Cette pratique de prendre le nom de son mari devient de moins en moins courante dans l’Europe.

A lire aussi : Activités incontournables à faire à Paris un week-end !

Pour son bien-être et non pas par obligation

Quand vous allez célébrer le mariage, le changement de nom est facultatif. Rien ne vous oblige à changer votre nom. Cela n’est pas une obligation, mais plutôt une possibilité. La femme mariée est autorisée à prendre le nom de son conjoint. Dans ce cas, on parlera du nom d’usage.

Certaines personnes qui sont dans une profession donnée comme la médecine, le métier d’avocat ou le journalisme sont connues sous leur nom de naissance. Alors, ces personnes ne changent plus leurs noms, même en cas de mariage.

Que dit la loi à ce sujet ?

Se marier n’entraîne en aucun cas un changement de nom ; cela n’a aucune influence sur les deux époux et chacun continue à avoir son nom officiel qui est sur l’acte de naissance. Cependant, chacun des époux peut exploiter dans la vie courante, s’il le souhaite, le nom de son conjoint. Il peut l’ajouter à son propre nom ou l’utiliser seul.

Vu comme cela, il existe trois possibilités après un mariage. Vous avez le choix de garder votre nom, d’utiliser le nom de votre conjoint ou d’associer les deux. Pour associer les deux, vous allez devoir les séparer d’un trait d’union.

Les démarches administratives à effectuer après un changement de nom

Si vous décidez de changer de nom après le mariage, vous devez procéder à certaines démarches administratives pour que celui-ci soit reconnu officiellement. Effectivement, un simple usage du nom conjoint ne suffit pas à en faire votre nom d’usage.

La première étape consiste à obtenir une copie intégrale de votre acte de mariage auprès de la mairie où a été célébrée votre union. Vous devrez ensuite transmettre ce document ainsi qu’une demande écrite et signée au service des formalités administratives du lieu où vous êtes domicilié.

Dans cette demande, vous devez indiquer les motifs qui justifient le changement d’état civil ainsi que les nouveaux prénoms et nom choisis. Il est recommandé d’y joindre également une enveloppe timbrée avec vos coordonnées afin que l’on puisse vous répondre plus facilement.

Après réception et instruction du dossier par le service compétent, un décret sera publié au Journal Officiel annonçant officiellement votre changement d’état civil. À partir de là, tous les organismes sont informés : sécurité sociale, caisse d’allocations familiales (CAF), banque, etc. Et attention ! Si vous aviez déjà un passeport ou une carte nationale d’identité avant votre mariage, ces documents seront invalidés si le changement n’a pas été effectué sur ceux-ci.

Attention : sachez toutefois qu’il y a des cas particuliers dans lesquels il n’est pas possible ou difficilement envisageable de changer son patronyme : lorsque cela risquerait, par exemple, de rendre impossible l’identification ou la recherche des ascendants ou descendants.

Les alternatives au changement de nom : double-nomination, nom composé, etc

Si le changement de nom ne vous convient pas, sachez qu’il existe d’autres options. La première est la double-nomination, qui consiste à ajouter le nom du conjoint au vôtre sans pour autant abandonner votre nom d’origine. Cette solution présente l’avantage de maintenir une certaine continuité avec votre identité antérieure tout en mettant en avant votre union.

Il est aussi possible d’opter pour un nom composé, c’est-à-dire associer les deux noms des époux par un trait d’union ou simplement les juxtaposer sans signe distinctif. Cette option permet elle aussi de conserver son patronyme et sa filiation tout en ajoutant celui de son conjoint.

Il est possible de choisir une autre solution encore plus originale : inverser l’ordre des noms ! Cela peut notamment être judicieux si les deux noms se marient bien ensemble phonétiquement parlant.

Quelle que soit la décision prise, il faut savoir que ces alternatives sont désormais envisageables depuis la loi sur le mariage pour tous qui a été votée en 20XX. Il faut toutefois préciser que toutes ces solutions peuvent entraîner quelques difficultés dans certains cas pratiques tels que l’établissement des actes administratifs ou encore lorsqu’on veut changer son permis bateau ou permis moto !

Changer de nom après un mariage nécessite donc quelques démarches administratives, mais cela permet souvent aux couples fraîchement mariés de concrétiser leur engagement et leur amour mutuel. Que ce choix soit motivé par l’amour ou la tradition, il reste une question personnelle et chacun doit prendre le temps de réfléchir à ce qu’il souhaite pour son futur afin d’être sûr de faire le bon choix.

ARTICLES LIÉS