Écrit-on « est-ce que » ou « es-ce que » ? (conseil orthographe et conjugaison)

person typing on Apple keyboard

Si à chaque fois que vous voulez écrire une question, vous vous demandez s’il faut écrire “est-ce que” ou “es-ce que”, cet article est fait pour vous ! Nous allons décortiquer le verbe, le pronom de cette locution pour la comprendre, et ainsi pouvoir utiliser la bonne orthographe !

La bonne orthographe, pour bien parler français !

La réponse est très simple : peu importe la tournure de phrase, il faut écrire “est-ce que”.

A lire en complément : ITT de moins de 8 jours pour agression : sanctions selon le code pénal

Pourquoi pas “es-ce que”?

Tout simplement parce que cette locution n’existe pas ! Le verbe n’est pas bien conjugué, et l’orthographe est donc mauvaise. En utilisant cette écriture, vos verbes seront considérés comme mal conjugués, et ce sera compté comme des fautes.

Ce qui compose la locution “est-ce que”

Le verbe “est”, l’infinitif du verbe “être” est conjugué au présent à la troisième personne du singulier, le pronom “il”.

A lire également : Renforcer les liens familiaux à travers les jeux de société intergénérationnels

Ce verbe est suivi du pronom démonstratif neutre “ce”, avec un tiret qui les sépare.

Pour finir, il y a le pronom “que”, qui a la fonction de complément du verbe. C’est également un pronom qui est utilisé le plus souvent pour remplacer un COD, un complément d’objet direct.

À quel moment utiliser la locution dans une phrase ?

En français, le verbe est rarement utilisé à l’infinitif dans une phrase et le sujet se place avant le verbe. Mais pour poser une question, et utiliser la bonne orthographe, il faut réaliser l’action d’inverser le sujet et le verbe. 

C’est dans ce contexte que la locution interrogative indirecte “est-ce que” peut remplacer l’inversion du sujet et du verbe. Cependant, c’est une orthographe correcte, qui peut avoir une place au début de la phrase, mais c’est un langage plus familier et déconseillé pour l’écrit.

Pour retenir la bonne orthographe, “est-ce” est comme “c’est”, mais inversé. En effet, cette locution suit la règle de base : on prend le verbe “être” à l’infinitif, on le conjugue au présent et on le place en tête. Le “c’” devient le pronom “ce”.

Les erreurs à ne pas faire !

Le complément “est-ce que” a été ajouté comme une nouvelle règle du français pour éviter d’avoir à changer la place du verbe. Cependant, de nombreuses personnes inversent le sujet de place en plus, et c’est une erreur à ne pas commettre à l’écrit !

Pour mieux comprendre, voici des exemples des phrases et leurs problèmes :

“Est-ce que l’infinitif est-il bien conjugué ?” : il ne faut pas utiliser l’expression “est-il” mais plutôt “est”, le verbe “être” conjugué au présent, tout seul !

“Est-ce que le projet a-t-il atteint les résultats attendus ?” : l’expression “a-t-il” suffit à poser la question, dans ce cas “est-ce que” peut être supprimé.

person writing on brown wooden table near white ceramic mug

Quelques exemples pour utiliser la bonne orthographe.

Maintenant que vous avez bien compris comment utiliser la bonne orthographe, et que vous ne ferez plus de fautes dans vos cours de français, ou lors de votre futur voyage à Paris, analysez les exemples suivants pour savoir s’ils ont la bonne grammaire, ou non.

  • “Est-ce que le COD est bien placé dans ce groupe de mots ?”
  • “Es-ce que les résultats de notre projet de groupe sont-ils corrects ?”
  • “Est-ce que ce verbe est bien à l’infinitif ?”
  • “Cette personne a-t-elle réalisé une bonne action ?”

Si les réponses vous semblent logiques, vous connaissez désormais la règle !

ARTICLES LIÉS