Pourquoi un interrupteur différentiel disjoncte-t-il ?

Un interrupteur différentiel qui saute n’est pas forcément une mauvaise chose en soi. En effet, ce composant permet de protéger les personnes d’une habitation contre les risques de surintensité. Par ailleurs, pourquoi disjoncte-t-il ? Au travers de cet article, découvrez le pourquoi un interrupteur différentiel se disjoncte !

Les raisons pour lesquelles un interrupteur différentiel peut se disjoncter

En réalité, un interrupteur différentiel qui saute remplit sa fonction. Parce que, son  rôle est de réagir dès qu’une fuite de courant est détectée. Ce qui peut être problématique est un interrupteur différentiel qui saute sans réel problème d’équilibrage sur le réseau électrique interne.

A lire également : La meilleure marque de e-liquide : Les meilleurs e-liquides pour débuter

Par exemple, l’interrupteur différentiel peut sauter du fait d’un équipement électrique défectueux. Mais dont on ne se rend pas compte du défaut. Ainsi, l’ensemble des éléments électriques équipés d’une prise de terre est à vérifier. Puisque ce seront ces derniers qui sont potentiellement responsables de la fuite de courant.

Il est également possible, dans certains cas, que ce soit la conjonction de deux appareils défectueux qui fasse sauter l’interrupteur différentiel. Dans ce cas, poser un diagnostic sur l’appareil coupable est plus compliqué. Car, il faudra tester différentes combinaisons.

A voir aussi : Les différents formats et types de papier

Enfin, il arrive également que ce soit l’installation électrique dans son ensemble qui cause le saut de l’interrupteur différentiel. Ce cas de figure peut se produire par exemple, quand de l’humidité s’est infiltrée dans les gaines contenant la phase et la terre. Il est possible que la condensation d’un appareil soit responsable de l’infiltration d’eau et que cette dernière mette du temps à agir. Tout en rendant plus complexe le diagnostic.

Le rôle d’un interrupteur différentiel

Il convient de retenir que celui-ci est placé dans le tableau électrique duquel part l’ensemble des câbles d’alimentation d’une habitation ou d’un bâtiment tertiaire. En effet, l’interrupteur différentiel son rôle est de détecter les différences de courant entre la phase et le neutre. Dans le but de protéger les occupants.

D’ailleurs, grâce à sa capacité à faire sauter l’ensemble de la ligne détectée en défaut, l’interrupteur différentiel permettra d’éviter tout risque d’électrocution. Surtout lors de la manipulation d’équipements défectueux.

Le principe consiste alors à constater l’équilibre du courant entre la phase et le neutre et à détecter au plus tôt une fuite de courant due à un phénomène extérieur.

Comment réagir face à un interrupteur différentiel qui saute ?

La première des choses à faire si vous avez un interrupteur différentiel qui saute consiste à tester l’ensemble des équipements équipés d’une prise de terre séparément. Pour ce faire, veillez à baisser les disjoncteurs de l’ensemble des équipements de la ligne du tableau située après l’interrupteur différentiel. Par la suite, remontez les disjoncteurs un par un. Si votre interrupteur saute au cours de la remontée d’un disjoncteur, vous avez trouvé votre coupable.

Si le problème est : dû à votre installation électrique en elle-même, il conviendra de faire intervenir un électricien. Ce dernier essaiera de vérifier si de l’humidité circule dans les différentes gaines du réseau. Sans matériel adéquat, il vous sera en effet compliqué de réaliser ce genre d’analyse.

Comment savoir si un disjoncteur est HS ?

Le disjoncteur divisionnaire peut connaître plusieurs sortes de défaillances. Dans un premier temps, le disjoncteur présente un défaut identifiable visuellement ou vous pouvez soupçonner un comportement défaillant.

Si l’un de vos disjoncteurs saute sans cesse, il est : fort possible qu’il y ait un problème dans votre installation (dimensionnement, choix de disjoncteur ou puissance inadaptée).

Le disjoncteur est physiquement cassé

Si visuellement, vous détectez un problème sur le disjoncteur, comme le fait que la manette soit : cassée, il convient de le changer au plus vite. Il y a aussi le boitier abimé ou encore des vis détériorées. En effet, le disjoncteur doit être en parfait état de marche pour jouer son rôle de protection. Dans le même temps, il doit permettre à l’occupant de le manipuler en toute sécurité.

Contrôlez visuellement l’état général du tableau

Si vous avez un doute sur le fonctionnement d’un disjoncteur, coupez le courant au disjoncteur d’abonné. Ensuite, ouvrez votre tableau électrique pour inspecter les disjoncteurs et les fils.

Si vous constatez visuellement du charbonnage (traces noires), un fil desserré ou d’autres anomalies, faites appel à un électricien certifié. Ce dernier pourra réaliser un diagnostic précis de l’installation. Il déterminera l’origine de l’anomalie et remplacera les éléments concernés.

Testez le disjoncteur avec un multimètre

Pour vérifier qu’une panne vient d’un disjoncteur, testez la continuité par pôle entre l’amont (alimentation) et l’aval (sortie) avec un multimètre. Vérifiez, une fois l’alimentation coupée et le disjoncteur démonté : manette abaissée (l’absence de continuité entre amont et aval). Et la manette relevée (continuité entre amont et aval). Cela permet de vérifier que les fonctions mécaniques du disjoncteur (fonctionnement de la manette et isolement du circuit) sont opérantes. Pour votre sécurité, ces manipulations ne sont pas à réaliser sous tension. En aucun cas, il ne faut tenter de générer un défaut volontaire sous tension. Comme des exemples : court-circuit entre phase et neutre, brancher intentionnellement un appareil défectueux ou non adapté. Il convient de prendre toutes les précautions de rigueur ou de faire appel à un électricien certifié.

En cas de doute, contactez un électricien

Si un disjoncteur ne cesse de couper, c’est justement parce qu’il vous protège : votre installation n’est probablement pas adaptée. Vous avez le moindre doute quant au bon fonctionnement de votre installation et vous ne maîtrisez pas les fondamentaux en électricité ? Ne prenez pas de risque inutile. Un électricien certifié saura diagnostiquer l’ensemble de votre installation et en assurer le bon fonctionnement.

ARTICLES LIÉS